Le unschooling

vendredi 18 novembre 2011
par  veronik leray
popularité : 7%

On part du principe que l’enfant dès sa naissance entre en apprentissage de lui même, c’est le mouvement même de la vie. Ce qui nous semble évident pour la marche, la parole...pourquoi ne ferions nous pas confiance dans le reste ? La lecture, écriture, culture..etc

Les cas de unschoolers ont montré que chaque enfant, à son rythme propre, va développer ses apprentissages. L’un va lire à 4 ans, l’autre à 8, 10. Certains vont s’intéresser aux maths en jouant aux légos ou en pratiquant d’abord la division. Autant d’enfants que de méthodes d’apprentissages ( c’est pour ça que j’ai depuis longtemps abandonné l’idée de ne garder qu’une seule pédagogie). Ils vont très tôt s’intéresser à des sujets qui "eux" les passionnent. Bien sur, notre rôle à nous parents, c’est d’être attentifs, de proposer le petit plus, pour aller plus loin si l’enfant le demande : d’acheter les livres qu’il faut, de rencontrer un professionnel, de visiter le musée, de proposer le voyage, de répondre aux questions ou du moins de chercher avec eux une réponse...etc

Il y a aussi dans la mouvance des Etats Unis un coté qui va plus loin encore : Les enfants gèrent eux même leur temps du coucher/lever, l’heure où ils mangent... Bon là, en France ce serait de la science fiction ! Laissons cette façon d’éduquer s’inscrire dans notre propre culture, à son rythme.

Beaucoup pensent que s’ils laissaient leur enfant, il ne ferait rien. Surement, si c’est à l’issu d’une déscolarisation, pendant un certain temps il faudra un état de décompression, mais a un moment le naturel reprendra ses droits ! Si l’enfant depuis sa naissance est pris dans cette mouvance il ne fera jamais rien ! Regardez à quoi un enfant joue ? A la poupée, la dinette, marchande, pompier, construction : ils imitent les grands ! Ils ne pensent qu’à atteindre leur être en devenir ! Ma fille de 7 ans, lit, écrit, dessine, se cultive tous les jours et de 7h du matin à 9h du soir et de son plein gré.

La seule chose qui pourrait nous freiner, c’est de se dire : " c’est bien beau, mais s’il est obligé un jour d’aller à l’école ? " Et bien, il faut faire confiance aux capacités de l’enfant à s’adapter. Il y a eu des cas et à chaque fois ce qui a été le plus difficile, c’est de s’habituer aux consignes et ne pas mourir d’ennui ! :-/ et parfois des enfants qui ont voulu ( donc, de leur volonté) passer un examen, se sont donnés les moyens d’y arriver.

Pour ceux qui lisent l’anglais, il y a des tas de blogs de unschooling, beaucoup plus pratiqués aux EU. Pour nous, il nous faut nous contenter des quelques cas autour de nous et d’André Stern, bien sur !


Commentaires

Logo de veronik leray
vendredi 25 novembre 2011 à 14h22, par  veronik leray

Il serait peut être alors, intéressant de lire ce livre car, justement, comme la marche et le langage, il apprend à lire, à calculer, justement, sans conscience d’un apprentissage. Du moment ou il fait ( de lui même) appel a un "professeur" ou "maître" d’apprentissage, il est effectivement conscient qu’il veut creuser plus loin son apprentissage. Le unschooling n’est pas apprendre tout, tout seul ! C’est simplement vivre. Avez-vous en tant qu’ adulte arrêté d’apprendre ? Moi, non. Et je m’épanouis bien plus en allant là où mes intérêts me portent que lorsque j’étais à l’école. Je choisis mes supports et ceux qui vont m’aider à progresser . Par exemple, je m’intéresse aux ateliers d’écriture, je ne vais pas entre les mains de n’importe qui et je lis à ce sujet des livres que je choisis et je pourrais même avoir l’envie prochainement de faire une formation dans une grande école.

Le unschooling n’abolit pas le fait d’écouter l’autre pour apprendre, il le met d’ailleurs plus en valeur, puisqu’il lui dit " oui, le sujet que tu maîtrises m’intéresse et JE VEUX L’APPRENDRE !

Cela ne me choque pas qu’André Stern ouvre une école de guitare.

Il serait intéressant d’ailleurs de lire les articles de Bernard Collotqui lui, prône le libre apprentissage au sein de l’école, une école ou même moi, vous, pourrions continuer d’aller !

Ma fille, à 8 ans , a voulu aller à l’école et elle y est heureuse. Car contrairement à A. Stern, elle veut être avec plein d’enfants de son âge et choisir elle-même ses copines, d’après ce qu’elle exprime.

 ???? que suppose cette phrase ????
( Lisez le livre et vous verrez qu’André Stern avait beaucoup d’amis, de très bons et que ce n’est surement pas ses parents qui lui choisissaient !!) et mes enfant non plus :’-))
Quelle bizarrerie de croire que nous sommes des dictateurs concentrationnaires !

Logo de cecile
mercredi 23 novembre 2011 à 00h41, par  cecile

J’irai encore plus loin dans l’idée qu’aucune pédagogie ne convient à tout le monde en disant que ni le unschooling ni l’école à la maison en général n’est l’idéal pour tous. Ma fille, à 8 ans , a voulu aller à l’école et elle y est heureuse. Car contrairement à A. Stern, elle veut être avec plein d’enfants de son âge et choisir elle-même ses copines, d’après ce qu’elle exprime.
Je n’ai pas lu le livre d’A.Stern, mais en lisant sur le net des articles le concernant, j’apprends qu’il a ouvert une école de guitare, où il enseigne une méthode inventée par lui. Ce qui prouve pour moi qu’on ne peut pas forcément comparer les apprentissages de la marche et du langage qui sont inconscients, avec des apprentissages tels que la lecture, ou la pratique de la guitare qui sont conscients ; car personne n’a jamais ouvert une école pour apprendre à marcher, à manger, à parler.

Agenda

<<

2014

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur